Depuis quelques années les attaques et les actions des "anticorridas" sont plus nombreuses plus insidieuses et parfois violentes et bénéficient de soutiens très médiatiques.
Même si ces actions, parfois très virulentes, ne sont pas prêtes d'aboutir en France, il n'en demeure pas moins que les aficionados doivent réagir et doivent avoir la liberté d'assister aux spectacles taurins.
Si un jour cet abolitionnisme atteignait la corrida il est certain qu'alors les prochaines victimes seraient la course camarguaise, les abrivados et tous les spectacles taurins.

Accueil | Nous contacter | Mentions légales | Copyright 2020 aficion.org |Tél 04 67 86 40 55 - 06 22 18 80 29 | email: aficion3@gmail.com

Association de défense des tauromachies - Sommières

             Assemblée générale de l'ONCT 2021


La quasi totalité de ses membres étant présents ou représentés et le quorum respecté, l’ONCT a
tenu son Assemblée générale annuelle à Toulouse le samedi 18 décembre 2021.
À l’unanimité, un appel à l’unité et à la solidarité de l’ensemble des tauromachies a été lancé,
dans la continuité du grand rassemblement organisé le 18 septembre à Mont de Marsan et de la
commémoration du centenaire de la Levée des Tridents le 24 octobre à Nîmes.
L’assemblée a salué le soutien sans faille apporté à l’ONCT par l’Union des Clubs Taurins de
France au terme de sa reconstruction, dont le mandataire a rappelé que celle-ci, issue de l’UCTPR, membre fondateur de l’ONCT, regroupe 400 associations représentatives des trois tauromachies.
L’AG a également décidé que le projet UNESCO, porté à l’international par un collectif représentatif des huit pays taurins au sein duquel l’ONCT assume son rôle de pionnier depuis le classement de la tauromachie au PCI français, sera poursuivi.
En deux ans, deux Propositions de Loi visant à interdire les mineurs d’arène ou la corrida
(Cazebonne 2019, Villani 2020) ont été écartées suite à l’action conjointe de l’ONCT et de
l’UVTF, dont l’étroite collaboration initiée en 2015 sera reconduite et renforcée conformément au
vote unanime de l’AG.
En 2021, cette collaboration a également permis d’exclure la corrida du champ d’application de la
loi sur la maltraitance animale dont le vote a supposé l’interdiction de diverses activités.

Ce dernier sera composé d’André Viard (président), Philippe Vigneau (secrétaire), Véronique
Podesta (secrétaire adjointe), Jean-Paul Maragnon (trésorier), Sophie Disset (trésorière adjointe).
François Zumbiehl présidera le comité scientifique et Xavier Daverat la commission juridique.

Elle a abouti enfin à la création d’un groupe « tauromachies » au Sénat, suite à diverses
interventions menées début 2020 pour faire barrage au « R.I.P animaux » qui, malgré sa
médiatisation importante, n’a pas obtenu les signatures nécessaires pour son examen en
commission par les deux chambres.
Anti spécisme et wokisme intersectionnel ont été identifiés comme les principaux dangers qui
menacent l’humanisme occidental. Ces deux idéologies prétendent déconstruire l’histoire et
interdire des cultures ancestrales constitutives de l’identité de nombreux territoires, les
tauromachies notamment.
À l’occasion des prochaines échéances électorales, l’ONCT, en concertation avec tous les
acteurs d’Esprit du Sud, demandera donc à tous les candidats de s’engager sur le modèle de
civilisation qu’ils proposent : humanisme ou anti spécisme. Un choix philosophique et éthique
excluant toute ambigüité, dans la mesure où une société ne peut se construire, en même
temps, sur le paradigme anthropocentriste qui place l’homme au centre du projet et sur sa
négation, faute de contribuer à sa propre destruction.
Bilan moral, bilan financier et renouvellement du bureau ont été votés à l’unanimité.